web-2.0-concept.jpg

Source



hist_1.JPG


En 1995, Tim Berners-Lee avait pour objectif de trouver un moyen simple et efficace de communiquer par ordinateur à l'échelle mondiale. Il a réalisé son rêve en créant le World Wide Web.logo_web.JPG
A lire (ou à relire) le célèbre interview "J'ai fait un rêve"



"Dans sa conception originale, le Web (nommé dans ce contexte le « Web 1.0 ») comprenait des pages statiques qui étaient rarement mises à jour, voire jamais". Le contenu et l'hébergement était assuré par les entreprises.
Lire l'article de Wikipédia : //Le Web 2.0//


(A droite, vous pouvez visualiser le logo historique du WWW réalisé par Robert Caillau).






hist_2.JPG
logo_web2.JPG
La notion du Web 2.0, créé par Tim O'Reilly, est très controversée. Si pour certains, le Web 2.0 correspond à une seconde génération du Web, d'autres estiment au contraire qu'il ne s'agit d'une simple évolution, parmis d'autres, d'internet. D'autant plus que la dimension collaborative du Web n'est pas nouvelle.

Dans un article, Fred Cavazza explique que le Web 2.0 correspond à l'internet que nous connaissons tous, mais auquel on aurait rajouté une dimension collaborative. Un certain nombre de concepts novateurs (blogs, wiki, tags, réseaux sociaux...) viennent progressivement enrichir des services existants pour former un tout révolutionnaire dans une logique d'évolution permanente. Elle se caractérise par une participation et un partage plus forts des internautes via notamment le phénomène des blog, les folksonomies, les encyclopédies collaboratives comme Wikipedia... mais aussi une circulation de l'information beaucoup plus fluide à l'aide de mécanisme de syndication et du RSS.
Lire l'article (en anglais)




hist_3.JPG

Certains informaticiens envisagent déjà l'avenir et décrivent les avancées possibles du Web 3.0.



Richard MacManus liste les 10 tendances qui devraient jalonner notre activité et interactivité avec les technologies Web à venir comme le Web sémantique (envisagé par Tim Berners-Lee), qui désigne un ensemble de technologies permettant d'obtenir des réponses cohérentes à des questions complexes ou l'intelligence artificielle...
Lire l'article



Au contraire, pour Anh-Tuan Gai, informaticien, les améliorations techniques que pourraient représenter le Web sémantique ou d'autres outils ne changeront pas fondamentalement la nature du Web. Il envisage le Web 3.0 comme la garantie de la liberté avec la possibilité pour les internautes de prendre le contrôle de l'hébergement de leurs productions.

Lire l'article



Pour Hubert Guillaud, les technologies Web d'après-demain sont plus proche du Web 2.1 que du Web 3.0. Il distingue deux grande catégories de projet parmi ceux qui travaillent au web du futur comme le web sémantique (FOAF correspond à une première avancée dans ce projet) et des outils comme Piggy Bank qui a pour but de faire remonter des morceaux d'information depuis d'importantes bases de données afin que les internautes puissent les exploiter de manières nouvelles.
Lire l'article
Lire son 2ème article sur FOAF
Voir un wiki sur Piggy Bank


Retour au sommaire