glossaire

AJAX (Asynchronous JavaScript And XML) : méthode informatique de développement d'applications Web permettant d'économiser de la bande passante, en ne rechargeant pas une page entière alors que seuls certains éléments ont besoin de l'être, mais en ne rafraîchissant que ces éléments de la page. Cela permet de produire des contenus dynamiques et réactifs en ne nécessitant que peu d’appels au serveur hébergeant la page. AJAX est une combinaison de plusieurs technologies : HTML, CSS, Javascript, XML…De nombreux sites web 2.0 sont développés en AJAX.


API : Interface de programmation permettant à un utilisateur de développer des applications conviviales, De nombreux sites classiques ou "Web 2.0" proposent des API pour intégrer automatiquement leur contenu à d'autres sites.


Blog : journal personnel disponible sur le web. Peut être tenu par un particulier, un chercheur, un journaliste, un salarié d’entreprise ou plus rarement par un groupe de personne (entreprise, collectivité…). Le blog a pour objet de diffuser des billets, généralement liés à l’actualité, et présentés par ordre chronologique, alors qu’un wiki est destiné à la mutualisation des connaissances. Un blog peut présenter des contenus multimédias : photo (photoblog), son ou vidéo (vblog, vlog)…


Blogosphère : la "biosphère des blogs ". Ce mot valise désigne la communauté des blogs, ou encore l’ensemble des auteurs de blogs. La blogosphère est largement interconnectée, les trackbacks situés sur la plupart des blogs permettant de lier deux articles traitant de sujets connexes. L’élite des blogueurs particulièrement influents peut être qualifiée ironiquement de "blogeoisie".

Blogroll ou blogoliste : liste de liens vers d’autres blogs, présentés par l’auteur d’un blog. On peut syndiquer sur une même page des billets venant de ces blogs via les formats RSS.

Crowdsourcing : Littéralement "approvisionnement par la foule". Le crowdsourcing consiste à utiliser la créativité, l'intelligence et le savoir-faire d'un grand nombre d'internautes pour créer des contenus, participer à l’alimentation d’un site. Cette participation des utilisateurs à la création des contenus représente une forme d’externalisation (outsourcing) et permet de réduire les coûts en se basant sur un système de bénévolat ou de micropaiement.

Folksonomie : (traduit également parfois par potonomie, peuplonomie…) Ce mot valise, contraction de folk (peuple) et taxonomie, désigne une forme de "classification collaborative décentralisée spontanée" basée non pas sur un vocabulaire contrôlé et standardisé mais sur des termes choisis par les utilisateurs eux-mêmes, intitulés tags. L’objectif étant de faciliter l’indexation des contenus, ainsi que la recherche d’information.

Long tail (longue traîne) : Cette expression est utilisée en statistiques, et peut s’appliquer au marketing. Des produits rares ou qui font l’objet d’une faible demande, peuvent collectivement représenter une part de marché égale ou supérieure à celle des best-sellers, si les canaux de distribution peuvent proposer assez de choix. Le caractère virtuel du web permet de générer une longue série de marchés de niche hétérogènes (exemple : e-bay), par opposition aux grands marchés homogènes et grand public du monde réel.

Mashup ou Mash up : application web composite mixant plusieurs sources ou plusieurs contenus pour fournir un nouveau produit ou service. Le terme se traduit en français par remixage, ou mosaïque. Exemple de mashup : la visualisation des résultats des élections présidentielles françaises via Google Earth qui mixe les cartes Google et les chiffres du Ministère de l'Intérieur.

Nuage de tags : présente les tags correspondant à un site (ou à plusieurs) en les regroupant sur un même espace et leur attribuant une taille variable suivant la fréquence d'utilisation ou d’occurrence. Cela donne une vision d’ensemble des principales thématiques. Le site Tagcrowd.com14 permet de générer un nuage de tags à partir d’un texte.

Podcasts : issu de la combinaison des termes iPod (d'Apple) et broadcasting, ce terme désigne le fait de rendre disponible en ligne un fichier audio au format numérique. Ce fichier peut-être téléchargé directement sur un ordinateur ou un périphérique, via un flux de diffusion. Equivalent français : baladodiffusion. L’utilisateur peut ainsi se composer une liste de lecture à la carte. Pour les fichiers vidéo, on emploi le terme de vidéocast.

Réseaux sociaux : de nombreux sites de "social networking" ou réseautage social sont apparus avec la vague du Web 2.0. Ils permettent de mettre en relation des personnes partageant les mêmes centres d’intérêt personnels ou professionnels. Ces réseaux peuvent devenir de véritables communautés en ligne, les plus fameux étant les sites Friendster ou Myspace, ou bien dans la sphère professionnelle Linkedin, Viadeo…La plupart des réseaux sont ouverts, certains fonctionnent sur le mode de la cooptation.

RSS : l’acronyme signifie selon les versions Really Simple Syndication (RSS 2.0), RDF Site Summary (RSS 0.9, 1.0 et 1.1) ou encore Rich Site Summary (RSS 0.91). Ce format de syndication permet d’extraire automatiquement d'un site web ou d’un blog du contenu régulièrement mis à jour. Un fichier RSS est un simple fichier texte au format XML comportant la description synthétique du contenu. Ce format a été créé en 1999 par Netscape. On peut s’abonner gratuitement à plusieurs flux RSS à partir d’un lecteur on-line ou installé sur le PC. 􀂂 Atom : Format normalisé de syndication de contenu Web, basé sur le XML, qui permet, la syndication de contenu entre différentes ressources Web. Concurrent de RSS, Le format Atom a été créé dans le but de simplifier les différents formats RSS existants. La différence entre les deux formats réside surtout dans l'emploi de balises XML différentes. Les deux formats sont généralement lus par les agrégateurs.

Tags : mot clef sous forme d’ "étiquette" que les utilisateurs peuvent apposer sur un document numérique (texte, photo, vidéo), de façon à en décrire le contenu. Le tagging introduit une part de subjectivité par rapport à l’indexation automatique effectuée par les moteurs. Les tags peuvent également être extraits automatiquement d’un texte en fonction de leur fréquence d’occurrence.

Wiki : Site web dynamique dont tout visiteur peut modifier les pages à loisir. Le terme vient la langue hawaïenne (wikiwiki = rapide). Un wiki a pour objectif de mutualiser des connaissances et est organisé autour d’un plan de classement. Les contributeurs d’un wiki sont généralement anonymes.

Sources : Le Web 2.0 pour la veille et recherche d'information par DIGIMIND



Vous pouvez également consulter la page Glossary of Knowledge Management Terms composée de définitions de termes spécifiques au knowledge management. (Anglais)


**Retour au sommaire**